Publications
Nouvelles, poèmes vite faits, chansons, images détournées : ce blog est un fourre-tout.

Thèmes

amis amour art article background belle blog bonne cadre chez chien chiens

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Articles (0)

Rechercher
Derniers commentaires Articles les plus lus

· Humour triste...
· Chloé triomphe des pièges de la conjugaison
· Bel article de Frédéric Saenen sur le net
· Massacre à Chevaline (Haute-Savoie)
· Bienvenue au Qatar !

· Un Phénix
· Vallejo dans L'Iresuthe
· Tirade
· Dimanche Ouest-France
· Quatrain guère civil...
· orze
· Rascar Capac
· Béatrice Limon dans "Ouest France"
· Zadigue
· DSK Rondeau

Voir plus 

Blogs et sites préférés

· alisee-histoires
· Blog o tobo (E.Chamontin)
· Olivier Texier
· Editions de l'Arbre Vengeur
· Éric Chevillard


Statistiques

Date de création : 22.04.2008
Dernière mise à jour : 22.12.2014
916articles


Un espoir

Publié le 22/12/2014 à 23:14 par jlbailly

Essebsi président à quatre-vingt-huit ans :

Contre un jeune étourdi la sagesse qui gagne.

Pour deux mille dix-sept, il est encore temps, 

L’équipe de Giscard se remet en campagne.



Le Renard de Paris et le Loup de province

Publié le 22/12/2014 à 12:29 par jlbailly

Jibrayel, député, connaît quelques déboires,

Pour avoir par deux fois offert à des anciens

Une promenade en bateau. L’on veut bien croire

Qu’il espérait ainsi préparer des scrutins,

Mais quoi ? faire plaisir aux vieux, est-ce pendable ?

Qui les surveillerait lorsque, dans l’isoloir,

Ils ne penseront pas lui être redevables

Et contrediront son espoir ?

 

 

Un Renard (dans le temps que les bêtes parlaient)

Promit aux Animaux que, s’ils le choisissaient

À la place d’un Roi par chacun décrié

Pour un comportement peu digne,

Il serait, quant à lui, d’une prudence insigne,

Et qu’il redresserait ce pays humilié.

(Le Renard dont je parle étant sujet à l’âge,

Prenait chaque semaine un bain du plus beau roux,

Pour en rajeunir son pelage :

Mais il était fort gras et, partant, plutôt mou.)

Moi Roi, leur promit-il, ma vie sera normale,

Ma Renarde assurée de ma fidélité.

Moi Roi, je garantis à la gent animale

Industrie et prospérité.

Moi Roi, je remettrai sur pied l’Économie,

Il faudra qu’à ma loi le monde entier se plie :

Moi Roi, j’irai mater en Chine l’Empereur,

Ce Chow-Chow fanfaron qui ne me fait pas peur.

 

Pendant ce temps, dans le fin fond de ses provinces,

Un vieux Loup ne promettait rien,

Mais faisait des cadeaux afin qu’on l’aimât bien.

Ce n’étaient que présents fort minces :

Un poisson pour le Chat, un bel os pour le Chien,

Et pour la Tortue :

Sa laitue.

Lorsque Renard l’apprit, il entra en fureur :

Comment ? Quand il était lui-même irréprochable,

Fallait-il qu’un petit Seigneur,

     Que dis-je un Seigneur, un notable,

Se forgeât en secret un peuple de clients ?

Qu’il devînt même populaire

Quand son roi, lui Renard, tanguait dans sa galère,

Multipliant les mécontents ?

Je n’entends pas que de mon royaume on cancane :

Prenez ce Loup, qu’on l’encarcane !

 

Par où l’on voit que, de tout temps

On punit plus sévèrement

La faute vénielle advenue

Que la promesse non tenue.

 

 

 

 

 

Sport de rue

Publié le 22/12/2014 à 09:50 par jlbailly

Les Islamistes, ces temps-ci, sont ingénieux.

À Dijon l’un des leurs invente un sport joyeux :

Aux cris d’ « Allah est grand », ce type, grave dingue, 

Pratique l’Islamic Bowlingue.

Articution

Publié le 19/12/2014 à 23:08 par jlbailly

Inégibilité, prétend la journaliste.

Inégibilité, reprend le condamné.

Le juge ignore-t-il, et ce serait bien triste, 

Que cette peine on ne peut pas la prononcer ?...

Aréo

Publié le 19/12/2014 à 11:25 par jlbailly

Pédagogie

 

À l’escale un marin mange la raie au port ;
Qui s’évente avec un journal s’aère aux pages.
Mais il faut réunir un docte aréopage
Pour savoir si l’on construira l’aéroport.

¡ Cuba si !

Publié le 18/12/2014 à 07:45 par jlbailly

Amis des dictateurs,  des barbus, des cigares,

La liberté progresse à grands pas : aussi, gare !

Car peut-être qu’un jour Raul libérera 

                 La presse que Fidel castra.

À l'école

Publié le 17/12/2014 à 11:12 par jlbailly

Gloire à vous, Talibans, honneur de notre race,

Qui savez sans frémir voir un enfant trembler,

Lui écraser les doigts sous vos souliers cloutés

Et d’un coup de fusil lui arracher la face !

 

Vous n’êtes pas sujets à la sensiblerie

Où le veule Occident a plongé ses enfants,

Et vous gardez intacts depuis la nuit des temps

Le noble goût du sang et la soif de tuerie.

 

La femme est un Satan, vous ne l’approchez guère ;

Mais il faut qu’un héros pourtant bande, et voilà

Que ces petits enfants seront votre viagra

Et votre réconfort en cette juste guerre.

 

Pointant votre canon sur cette chair exquise,

Vous humez dans le sang le paradis d’Allah,

Les cris, les pleurs vous sont les luths de l’au-delà,

Et ces corps tourmentés les cent vierges promises.

 

Gloire à vous, Talibans, à votre beau martyre !

Que vous eûtes raison de saigner ces gamins !

Sous cet air innocent, ils étaient le Malin : 

Ils vous auraient jugés – ils apprenaient à lire.

Facilités

Publié le 16/12/2014 à 10:56 par jlbailly

Halte aux jeux de mots faciles !

 

« Puant comme l’est Tron », que veut-on que j’en fasse ?
Les « Tron pète » et « Tron bine » et « Tron blond », c’est trop laid.
Seule compte à mes yeux celle qui criait grâce,
Impuissante et désemparée si Tron pressait.

 

 

Canis lupus dingo

Publié le 15/12/2014 à 15:17 par jlbailly

Nous avons vu chez nous quelques "loups solitaires",

Qui de leur propre chef massacrent à gogo.

En Australie, dans un café l'un d'eux s'affaire.

Bien pire : au lieu d'un loup, là-bas, c'est un dingo.

Fauchée !

Publié le 13/12/2014 à 00:34 par jlbailly

La pauvre Manaudou a piqué des peluches

À l’Onc’ Picsou qui n’aime pas ces procédés.

Noël approche : ira-t-elle voler ses bûches ? 

- Ô misère des retraités !


DERNIERS ARTICLES :
Le Renard de Paris et le Loup de province
Jibrayel, député, connaît quelques déboires, Pour avoir par deux fois offert à des anciens Une promenade en bateau. L’on veut bien croire Qu’il espérait ainsi préparer de
Sport de rue
Les Islamistes, ces temps-ci, sont ingénieux. À Dijon l’un des leurs invente un sport joyeux : Aux cris d’ « Allah est grand », ce type, grave dingue,  Pratique l’Islamic
Articution
Inégibilité, prétend la journaliste. Inégibilité, reprend le condamné. Le juge ignore-t-il, et ce serait bien triste,  Que cette peine on ne peut pas la prononcer ?...
Aréo
Pédagogie   À l’escale un marin mange la raie au port ; Qui s’évente avec un journal s’aère aux pages. Mais il faut réunir un docte aréopage Pour savoir si l’on construir
¡ Cuba si !
Amis des dictateurs,  des barbus, des cigares, La liberté progresse à grands pas : aussi, gare ! Car peut-être qu’un jour Raul libérera                   La presse que Fi
forum